Infolettre

Pour rester plus près de nous et connaître toutes les nouvelles de l’orchestre, venez à notre rencontre en vous inscrivant à notre infolettre!

Navigation

Nouvelles

Accueil

Le Président de l’Orchestre symphonique de Longueuil s’adresse aux candidats des élections municipales de l’agglomération de Longueuil

Jean-Marc Léveillé, CRIA
Président du conseil d’administration
Orchestre symphonique de Longueuil

LONGUEUIL, le 19 octobre 2017 - L’Orchestre symphonique de Longueuil est un organisme culturel de l’agglomération de Longueuil qui a fêté l’an dernier son 30e anniversaire de fondation. L’Orchestre, c’est 54 musiciens de haut niveau et 170 bénévoles qui proviennent de l’ensemble du territoire métropolitain de Montréal.

Au cours des dernières années, l’organisation a vécu des défis très importants au niveau financier et à son rayonnement. Le financement est gelé depuis les cinq dernières années. Malgré nos succès artistiques et plusieurs innovations, les autorités municipales et provinciales n’ont pas augmenté leur soutien essentiel à notre organisme. Sur l’ensemble du territoire québécois, notre Orchestre est le moins subventionné de tous les Orchestres symphoniques, toute proportion donnée. Les entreprises de la région métropolitaine et de l’agglomération ont été, et sont encore, très présentes dans leur support. Malgré tout, l’Orchestre comme organisme culturel doit encore se battre pour assurer sa pérennité à long terme. Le désengagement de plusieurs partenaires suite à la Commission Charbonneau a créé un manque à gagner de 25% au cours des quatre dernières années. Ainsi, les revenus de l’Orchestre ont été amputés de près de 40%. Cela a amené le conseil d’administration à revoir les stratégies du plan d’affaires. Par contre, les autorités publiques ont aussi la possibilité de jouer un rôle positif dans la survie de l’Orchestre et pour l’ensemble des organismes culturels de leur territoire.  Chaque citoyen pourra bénéficier de toute la créativité qui entoure le milieu culturel de l’agglomération de Longueuil et de faire connaître aux jeunes l’expérience de la musique, des arts de la scène, de la danse, etc. Un organisme professionnel offre des opportunités de produire des œuvres de haute qualité et permet à des jeunes de prendre la relève afin d’établir leur premier pas dans un milieu riche de savoir et d’histoire.   

Dans le cadre des élections municipales actuelles, au nom du CA de l’Orchestre symphonique de Longueuil, nous demandons aux candidats-maires en lice de prendre position sur les éléments suivants afin de permettre aux citoyens d’avoir une idée plus précise de l’évolution culturelle des politiques occupant chaque territoire.

Thème 1
La ville de Longueuil vise à finaliser la construction d’un complexe culturel. Permettra-t-il aux organismes d’avoir une infrastructure capable d’assumer son rôle de leader régional? Le nombre de sièges prévu permettra-t-il d’assurer la rentabilité des productions? L’accessibilité au site sera-t-elle facilitée et ce, dans combien de temps? Quelle est la date butoir de l’ouverture du complexe afin de permettre une planification de programmation plus ambitieuse? 

Thème 2
Afin de développer des projets ambitieux permettant de mettre en valeur nos artistes en plus d’établir un pôle d’entreprise d’économie sociale solide et efficiente, les candidats-maires ont-ils un projet d’incubateur philanthropique pour canaliser les acteurs économiques désirant supporter le milieu culturel? Pour permettre leur présence au sein de la communauté et la promotion de talents sur l’ensemble du territoire, les villes de l’agglomération ont-elles un projet unificateur des forces culturelles? 

Thème 3
Quelles sont les différentes propositions des candidats-maires sur le financement des organismes culturels professionnels de leur territoire? Ont-ils l'intention d’augmenter les budgets, et ce de combien? Ou entendent-ils geler les budgets et pour combien de temps? Dans leur politique culturelle, ont-ils planifié le rôle de ces organismes professionnels et ont-ils ciblé lesquels de ces organismes ils entendent reconnaître?

Thème 4
Les candidats-maires sont-ils ouverts à établir une taxe sur les panneaux d’affichage pour permettre un financement stable aux organismes professionnels sur le territoire de l’agglomération?

Thème 5
Les candidats-maires sont-ils prêts à éviter d’impacter les organismes culturels face à leurs différentes politiques?

Nous serons heureux de recevoir la réponse de chaque parti impliqué aux élections municipales et de produire publiquement leur réponse.  

Un organisme culturel professionnel à but non lucratif n’existe que par la volonté des citoyens bénévoles de se mobiliser pour faire connaître le talent de nos artisans et en faire découvrir leur capacité à se développer. Il est aussi mobilisé à léguer à la génération future tout ce savoir-faire. 

 

Les réponses de Longueuil citoyen – Équipe de Josée Latendresse – 31 octobre 2017

Renforcer l’expérience culturelle du citoyen et notre rayonnement

Josée Latendresse, candidate à la mairie pour Longueuil Citoyen - Équipe Josée Latendresse, s’engage à renforcer vigoureusement l’action culturelle de la Ville afin de mettre en évidence la spécificité de son secteur culturel dans notre image de marque comme grande ville du Québec et de bonifier l’offre culturelle de proximité.

Longueuil Citoyen – Équipe Josée Latendresse reconnait que la culture est un pilier de l’image de marque de notre ville et de notre identité de Longueuillois-ses et un élément majeur de notre qualité de vie.

« Les milliers de citoyens que nous avons rencontrés sont très attachés aux initiatives culturelles de leur Ville et fiers de son dynamisme, de ses artistes, de ses organismes. Plusieurs aimeraient cependant que ces initiatives et l’offre culturelle se rapprochent davantage de leur quartier. D’autres, qu’on les soutienne davantage dans leurs initiatives à l’international. Plusieurs acteurs culturels avec qui nous avons parlés nous ont fait part de conditions financières difficiles, d’obstacles administratifs de toutes sortes, de difficultés à mettre en valeur leurs oeuvres, etc. » a déclaré Josée Latendresse.

Parce que l’approche socio-urbaine de l’Équipe Josée Latendresse est axée sur l’aménagement de centres-quartiers, une administration Latendresse entend favoriser les initiatives qui amélioreront l’offre culturelle de proximité et celles qui favoriseront son rayonnement sur l’ensemble du territoire et également à l’international. Plus précisément, elle compte prendre les mesures concrètes suivantes afin de rehausser la contribution du secteur culturel au développement socioéconomique et au rayonnement de Longueuil :

Nouveau complexe culturel

  • Soutenir les démarches du projet de construire un complexe culturel en collaboration avec le Bureau de la Culture et les parties prenantes;
  • Préparer son plan d’affaires, basé notamment sur l’étude comparative des meilleures localisations possibles, ses utilisations culturelles anticipées, ses clientèles locales, touristiques et leurs fréquentations prévues, sa taille optimale, sa viabilité financière, son montage financier, son modèle de gestion;
  • Tenir un concours public avec des firmes d’architectes et de design québécoises qui devront s’assurer de répondre aux besoins exprimés par nos organismes culturels professionnels et aux besoins déterminés par le plan d’affaires.

Nouveau mandat du Bureau de la Culture

Élargir le mandat du Bureau de la Culture en lui confiant les tâches suivantes :

  • Mettre sur pied un comité consultatif sur la culture (CCC);
  • Mettre à jour la Politique culturelle de la ville (2005) et y enchâsser la reconnaissance de nos organismes culturels phares;
  • Développer des programmes et des services d’aide aux entreprises culturelles, artistes, créateurs afin de favoriser leur viabilité économique et leur rayonnement;
  • Mieux intégrer les initiatives et les activités d’échanges culturels et de participation à l’international;
  • Développer le programme d’Ambassadeur Culturel dont bénéficieront des artistes et des organismes qui feront valoir la culture ou une création d’ici, une activité culturelle particulière de notre Ville, soit dans le cadre d’échanges culturels ou de participation à l’international en partenariat avec la Ville;
  • Gérer un budget additionnel de 400 000$ afin de rapprocher l’expérience culturelle à l’échelle du quartier (théâtre, arts visuels, cinéma, vidéo, musique, photographie, danse, humour, gastronomie, mode, arts du numérique, etc.);
  • Créer un site web ou une application mobile regroupant toute l’information, programmation des évènements, programmes, services, cartes des lieux culturels, etc. destinés au secteur culturel pour faciliter l’accès aux évènements et aux services;

Autres mesures de soutien

  • Maintenir les activités, évènements annuels, projets culturels actuellement déployés au sein des trois arrondissements et renforcer la décentralisation de la programmation culturelle;
  • Mieux intégrer l’offre culturelle à notre offre touristique globale;
  • Acquérir la propriété patrimoniale du Parc Saint-Mark et y développer un projet culturel;
  • Poursuivre les initiatives de médiation culturelle privilégiant les jeunes en partenariat avec les écoles et le milieu;
  • Mieux intégrer les artistes et les activités culturelles de communautés immigrantes présentes sur notre territoire;
  • Confier aux futurs Conseils de quartier la tâche de développer leur plan d’action et d’animation culturelle en lien avec la politique culturelle de la Ville et les acteurs culturels de leur milieu (organismes, artistes, créateurs, écoles).

Valorisation du patrimoine bâti et naturel

  • Travailler avec les sociétés d’histoire et les organismes de conservation de la nature afin de mettre en valeur nos actifs patrimoniaux au sein des trois arrondissements;
  • Faire l’inventaire des actifs patrimoniaux, terrains, bâtiments, espaces naturels, dont l’utilisation pourrait être optimisée par un organisme culturel, artistes ou créateurs.

« Nous avons une offre culturelle de haute qualité, abondante et diversifiée, beaucoup d’artistes, d’acteurs, de chanteurs, d’humoristes, de peintres, de musiciens, de créateurs, d’organismes sur notre territoire. Nous avons des producteurs et des diffuseurs, essentiels dans le développement et la pérennité de notre culture. Nous avons tout ce qu’il faut pour faire connaitre notre spécificité, nous mettre davantage en évidence comme la capitale de la culture de la Rive-Sud, donner à nos résidents une qualité de vie enviable. Comptez sur moi pour m’y consacrer avec énergie et donner à la culture sur notre territoire les outils dont elle a le plus besoin pour rayonner et nous faire vivre des expériences enrichissantes!» de déclarer Josée Latendresse.

Les réponses d'Action Longueuil - Équipe Sylvie Parent – 25 octobre 2017

Thème 1
La ville de Longueuil vise à finaliser la construction d’un complexe culturel. Permettra-t-il aux organismes d’avoir une infrastructure capable d’assumer son rôle de leader régional? Le nombre de sièges prévu permettra-t-il d’assurer la rentabilité des productions? L’accessibilité au site sera-t-elle facilitée et ce, dans combien de temps? Quelle est la date butoir de l’ouverture du complexe afin de permettre une planification de programmation plus ambitieuse?

Réponse
Le projet de construction d’un nouveau complexe culturel constitue un élément phare du projet Longueuil centre-ville 2035 annoncé par la mairesse Caroline St-Hilaire en février 2017. Action Longueuil-Équipe Sylvie Parent s’engage à poursuivre la mise en œuvre de ce projet, articulé autour de plusieurs axes, pour en faire un centre urbain exceptionnel. Longueuil centre-ville 2035 offrira des occasions d'affaires exceptionnelles, un pôle d'emplois métropolitain, un pôle du savoir, un réseau routier reconfiguré et une plaque tournante du transport collectif.

Pour en faire une destination incontournable et bâtir un milieu de vie urbain, humain et moderne, la dimension culturelle du projet est névralgique. Nous visons donc faire de ce nouveau centre-ville un lieu de rencontres et d’événements culturels en y construisant ce nouveau complexe qui rayonnera sur toute la région.

Le nouveau complexe culturel s’appuiera sur la présence de plusieurs organismes culturels majeurs : l’Orchestre symphonique de Longueuil, le Théâtre de la Ville, Plein sud, centre d’exposition en art actuel à Longueuil et le Théâtre Motus, créateur de spectacles pour jeunes publics et familles.

D’autre part, nous sommes convaincus que ce projet permettra de faire de la Place Charles-Le Moyne un lieu de destination plutôt qu’un simple lieu de transit. C’est pourquoi on prévoit aménager une place publique vibrante, animée par de multiples activités, des rassemblements populaires et des œuvres d’art public. L’achalandage qui y sera créé permettra d’assurer le succès des productions qui seront présentés dans le nouveau complexe.

L’amélioration de l’accessibilité représente un élément essentiel. C’est pourquoi notre vision prévoit le prolongement et réaménagement des boulevards urbains La Fayette et Saint-Charles par la construction et l’élargissement de viaducs pour créer des liens vers le fleuve et le site du patrimoine du Vieux-Longueuil.

Thème 2
Afin de développer des projets ambitieux permettant de mettre en valeur nos artistes en plus d’établir un pôle d’entreprise d’économie sociale solide et efficiente, les candidats-maires ont-ils un projet d’incubateur philanthropique pour canaliser les acteurs économiques désirant supporter le milieu culturel? Pour permettre leur présence au sein de la communauté et la promotion de talents sur l’ensemble du territoire, les villes de l’agglomération ont-elles un projet unificateur des forces culturelles?

Réponse
L’agglomération de Longueuil soutient l’économie sociale grâce à la mise sur pied du Pôle de l’économie sociale supporté par DEL. La mission du Pôle est de poser des actions et de mettre en branle des projets concrets pour le développement et le rayonnement de l’économie sociale sur le territoire. En outre, le Pôle a développé un projet de vitrine visant à promouvoir les entreprises d’économie sociale, dont plusieurs oeuvrent dans le secteur culturel.

Au chapitre du développement des entreprises, DEL a amélioré récemment son offre de service et peux dorénavant accompagner les entrepreneurs dotés de projets avec finalités sociales ou culturelles, sous la forme d’aide à la réalisation d’un plan d’affaires et à la recherche de financement.

Enfin, DEL et le Pôle de l’économie sociale ont lancé cette année le premier appel de projet en économie sociale. Une somme totale de 150 000 $ en contribution non remboursable fut répartie aux sept entreprises lauréates. Parmi celles-ci, deux entreprises culturelles se sont distinguées : Dose Culture et l’OSDL. L’aide financière octroyée permettra à ces deux organismes de rejoindre de nouvelles clientèles.

Thème 3
Quelles sont les différentes propositions des candidats-maires sur le financement des organismes culturels professionnels de leur territoire? Ont-ils l'intention d’augmenter les budgets, et ce de combien? Ou entendent-ils geler les budgets et pour combien de temps? Dans leur politique culturelle, ont-ils planifié le rôle de ces organismes professionnels et ont-ils ciblé lesquels de ces organismes ils entendent reconnaître?

Réponse
Depuis longtemps, la culture et le patrimoine occupent une place importante dans la vie des Longueulloises et des Longueuillois et contribuent à consolider le sentiment d’appartenance à notre ville. Ainsi, Longueuil est un véritable pôle culturel et une plaque tournante de la culture sur la Rive-Sud.

Au cours du prochain mandat, Action Longueuil – Équipe Sylvie Parent s’engage à élaborer une nouvelle politique culturelle qui permettra aux artistes, créateurs, organismes, intervenants culturels et décideurs d'engager des dialogues, de bâtir des liens et d'établir des consensus sur les orientations et les actions à prendre pour stimuler le foisonnement culturel de Longueuil. En outre, la question du financement des organismes culturels y sera abordée et des solutions devront être identifiées afin de pallier au sous-financement qui prévaut actuellement.

L’administration Parent s’engage de plus à venir en aide aux artistes amateurs en mettant sur pied un programme de soutien au développement et à la réalisation de projets novateurs en pratique artistique amateur.

Thème 4
Les candidats-maires sont-ils ouverts à établir une taxe sur les panneaux d’affichage pour permettre un financement stable aux organismes professionnels sur le territoire de l’agglomération?

Réponse
Comme mentionné dans la réponse précédente, il est clair que des solutions doivent être déployées pour permettre non seulement d’avoir un financement stable, mais aussi de combler les manques à gagner générés par la non indexation des budgets. En conséquence, toutes les avenues devront être analysées.

Thème 5
Les candidats-maires sont-ils prêts à éviter d’impacter les organismes culturels face à leurs différentes politiques?

Réponse
En matière de développement culturel, le bilan de l’administration d’Action Longueuil est riche de réalisation. La création du Bureau de la culture et l’implantation, entre autres, de notre maison de la culture ont réussi à créer une identité culturelle propre à Longueuil. Notre administration a aussi mis sur pied le Conseil des Arts. Avec sa programmation culturelle, Longueuil a réussi à se démarquer. Mentionnons à titre d’exemple le SAM, Caribü et le Lumifest. En conséquence, il va de soi qu’une administration dirigée par Sylvie Parent continuera à promouvoir la culture, tout particulièrement dans le cadre de la nouvelle politique culturelle élaborée avec le milieu.

Les réponses de Brossard Ensemble - Équipe de Doreen Assaad – 25 octobre 2017

Thème 1 : Il nous est impossible de répondre à cette question puisque le Complexe culturel est un projet de la Ville de Longueuil.

Thème 2 : Brossard Ensemble a annoncé que nous voulons renforcer les partenariats avec les entreprises d’économie sociale, car elles occupent une place de choix dans le développement de plusieurs aspects de la Ville de Brossard.

Thème 3 : Plusieurs organismes reconnus par la Ville de Brossard obtiennent seulement 400 $ annuellement et Brossard Ensemble se propose d’augmenter le financement. Aussi, notons que la candidate Sylvie DesGroseilliers, chanteuse professionnelle, comprend très bien le milieu artistique. Une fois élue comme conseillère, elle mettra toute son expertise au service des arts et de la culture.

Thème 4 : Brossard Ensemble ne s’est pas penché sur cette question. Dans les mois suivants notre élections, nous mettrons en place un processus de consultation pour faire briller encore plus la culture à Brossard.

Thème 5 : Comme le dit le nom de notre parti « Ensemble », nous cherchons à faire toujours le consensus.

Les réponses de Michel Deslandes – candidat à la mairie de Saint-Bruno-de-Montarville – 21 octobre 2017

Je suis membre de l'Union des Artistes depuis 1988.  Ainsi, il va de soi, pour moi, que je supporte par tous les moyens disponibles les organismes qui promouvoient les Arts. Dans un monde où, semble-t-il, la seule considération est l'argent, il ne faut surtout pas oublier que le soir c'est l'Art qui prime!

Pour ceux qui restent à la maison en soirée:

-La télévision, c'est de l'Art

-Les films, c'est de l'Art

-La radio, c'est de l'Art

-La musique écoutée paisiblement, c'est de l'Art

-La lecture, c'est de l'Art

Et pour tout ceux qui sortent en soirée:

Presque TOUT ce qu'ils vont faire à l'Extérieur de la maison c'est de l'Art (spectacles, Théâtre, Opéra, Concert, etc.).

Alors notre vie en dépend, notre santé mentale et tout ce qui s'y rattache.    Je vais supporter l'Art... avec une grand "A"... dans toutes ces formes... jusqu'au bout de mes forces.

Les réponses de Monique Reeves – candidate à la mairie de Boucherville – 19 octobre 2017

N'étant pas au courant de ce dossier, je ne peux malheureusement vous indiquer ma position. Cependant, je vous signale qu'à mes yeux vous avez un rôle très important dans la communauté longueuilloise par votre vocation. La musique est essentielle à l'être humain.

Si je suis élue à la mairie de Boucherville, je tiendrais compte de vos aspirations et de vos demandes en accord avec mes conseillers.

Les réponses de Pierre Brodeur – candidat à la mairie de Saint-Lambert – 20 octobre 2017

J’accuse réception de votre lettre et je suis conscient que la culture est un aspect très important pour notre ville. Cependant, il est trop tôt pour se prononcer sur les engagements de la ville de Saint-Lambert à l’égard de votre organisme. Il serait imprudent de ma part de prendre une position sans connaitre l’étendue des dossiers et des ententes actuels de la ville. De plus, il ne faut pas oublier qu’il y a 1 maire et 8 conseillers à Saint-Lambert.

Une fois le conseil élu, nous étudierons votre demande avec grand plaisir. Lorsque ce sera le temps, comme l’indique mon slogan, il faudra que nous « Oeuvrons en Harmonie » avec les différentes parties prenantes afin de trouver les meilleures solutions pour l’avenir de la ville, incluant, bien entendu, l’aspect culturel.  

Espérant ces informations à votre satisfaction, bien à vous.

Les réponses de Dominique Lebeau – candidat à la mairie de Saint-Lambert – 19 octobre 2017

Merci, je regarde ça.  En même temps, nous sommes hyper sollicités sur notre propre territoire.

Je vais essayer de trouver un moment.